NOTRE HISTOIRE de 1952 à …

La création et les premiers pas de notre association sont très liés à l'action d'un homme, le Capitaine PRODEAUX, chef du centre de secours de La Rochelle de l'époque.

Elève du Médecin Général GENAUD, il diffusait le secourisme avec un dévouement et une abnégation sans borne. Son action ne se limitait pas à cela mais excellait dans le domaine du don du sang et autres œuvres sociales. 

Epaulé par le Commandant THEUX, alors Inspecteur Départemental du Service Incendie, il enseignait depuis 1956 le secourisme. Malheureusement, sans texte officiel à l'appui, il ne pouvait y avoir une ampleur  importante. 

Toutefois, figure dans nos archives la trace de cours assurés en 1959 par le Capitaine PRODEAUX au cinéma U.S. de Laleu à l'intention des troupes alliées. 

 

En 1959/1960, Mr Marc RIOU, chef du service de Protection et Défense civile à la Préfecture, apporte son soutien à l'action de notre Capitaine. 

A l'opposé dans le département, dès 1961, des cours de secourisme sont organisés par le Dr VEILLON à St AIGULIN et un Groupement Intercommunal de Secourisme à St Aigulin regroupant les secouristes de la Croix-Rouge et de la Protection Civile au sein d’une même association de secourisme se crée le 10 Octobre 1961 (C’est en fait la première section locale du département, puisque créée même avant l’ADPC 17). 


 

 Le 14 Mars 1962 sont déposés à la Préfecture de la Charente Maritime les statuts de l'AMICALE DEPARTEMENTALE DES SECOURISTES DE LA PROTECTION CIVILE et c'est M. RAISON, ami du Directeur de la Protection Civile de l'époque qui en prend la présidence. Devant le difficile début de l'association, peu soutenue, M. RAISON abandonne la présidence un an après. Dans le même temps, M. RIOU, ayant passé son monitorat national de secourisme avec succès, se rapproche encore plus de l'amicale, tellement qu'il en accède à la présidence. C'est l'essor de l'amicale qui se structure et se développe. M. Claude ROBERT et Mlle PIGEONNIER, respectivement trésorier et secrétaire complètent cette équipe qui va permettre une expansion de l'amicale telle qu'on la connaît.

1964 voit les premiers cours à PONS, MARANS .... 

22 Mai 1965, grande démonstration publique de secours aux accidentés de la route. Juillet 1965, les 170 kilomètres du passage du tour de France en Charente-Maritime sont couverts par l'A.D.P.C. 17 et la C.R.F. 

1965 voit la création des sections, entités structurées, équipées et suffisamment autonomes. Le succès de cette formule ne se démentira pas puisque nous verrons jusqu'à 30 sections. 

En 1966, on compte 1.000 inscrits aux cours de secourisme. Il faut dire qu'une grande campagne a lieu, fortement soutenue par la presse et les pouvoirs publics, sur le "DON du SOUFFLE" - ou comment le Bouche à Bouche peut sauver des vies. Une grande conférence est même réalisée par le Capitaine PRODEAUX au théâtre de la ville de La Rochelle.

Mme BUIL, à St AIGULIN, commence son travail qui se poursuivra pendant 20 ans faisant de St AIGULIN bien qu'éloigné de tout, un pôle du secourisme en Charente Maritime. Elle n'hésitera pas à permettre à une jeune femme sur le point d'accoucher de mener cette belle action à son terme..... alors qu'elle se trouve à bord d'une ambulance qui l'emmène de toute urgence à Bordeaux !!!. 

C’est également le cas de M. Claude EPAUD à La Rochelle, M. René REIMBERT à Aigrefeuille, M. CHAUVET sur Saintes/Pons et M. Jean BAUDOIN dans l’Ile de Ré ( Il faut noter que chaque commune de l’Ile de Ré posséda sa section de secouristes…) 

Le 2 Juin 1966, un avion s'écrase sur l'usine de Forges d'Aunis, communiquant le feu aux bâtiments. Heureusement ce n'est qu'un exercice ORSEC qui montre l'efficacité de nos sections de secouristes. M. RIOU, qui au fil des ans est devenu "Tonton Marc", se voit contraint pour raisons de santé de passer la présidence au Capitaine PRODEAUX.

En 1967, après un grand congrès départemental à Aytré qui montre la vitalité et la force de notre association, le Capitaine PRODEAUX est élu au bureau de la toute jeune FEDERATION NATIONALE DE PROTECTION CIVILE qui vient de voir le jour. A la même époque, les époux JAMOT s'installent à Royan et prennent en main le secourisme dans ce secteur. M. BAUDOUIN, structure le secourisme dans l’Ile de Ré. Et M. BRINGER, devenu Directeur Départemental de la Protection Civile, aide beaucoup l'Amicale. 

 Avant de prendre en main la gestion de l'A.D.P.C.17, M. et Mme JAMOT organisent en 1970 le congrès départemental à ROYAN qui fut un franc succès.

 

 

 

Un poste de secours de l'ADPC 17 vers 1970 avec les tenues de l'époque et la participation amicale de sapeurs-pompiers.

(L'association ayant été créée et managée pendant de nombreuses années par le Capitaine PRODEAU des sapeurs-pompiers de la Rochelle)

 

 

 

Dès 1971, à l'occasion de l’assemblée de l'A.N.I.M.S. qui eu lieu à La Rochelle, les instructeurs et moniteurs de secourisme ressentent le besoin de plus de pratique dans l'enseignement du secourisme. Ce qui est arrivé en 1991, soit 20 Ans plus tard ! 

Le 15 Mars 1973, une ombre de deuil s'abat sur l'amicale : Le Capitaine PRODEAUX décède à l'âge de 64 Ans.  Il repose en paix au petit cimetière de Port des Barques. 

Après quelques flottements, le Comandant CALATAYUD, accepte de prendre la présidence de l'A.D.P.C.17. Mais devant l'importance de sa charge professionnelle, il se voit contraint de laisser cette présidence. Commence alors le "décénat" du Docteur Francis GUIBERT qui va redonner à l'association son rythme de croisière. Elu lors d'un congrès dans l'île de Ré, il est solidement épaulé par M. Claude ROBERT, qui continue depuis 1964 à assurer la gestion financière de l'amicale, et par les époux JAMOT qui prennent en main la gestion administrative. 

L'association connaît alors un calme propice à la poursuite de ses actions de formation, de poste de secours et de préparation aux interventions ORSEC. Exercices qui vont se transformer en réalité en 1976 avec le feu de forêt de la Palmyre où, à leur manière, les secouristes vont épauler les sapeurs-pompiers. 

De 1973 à 1977, de jeunes secouristes participent avec les M.N.S. des C.R.S. sur les plages pour les petits soins aux postes. 

En 1977, un grand exercice à lieu dans l'île de Ré mettant en jeu pompiers et secouristes.  

Les secouristes se perfectionnent en suivant des séances d'instruction organisées par le S.A.M.U. 17. 

Depuis l'origine, chaque congrès départemental était l'occasion d'un challenge de brancardage où s'affrontaient amicalement les sections de secouristes du département autour d'une épreuve de secourisme (un cas concret) suivi d'un parcours chronométré en brancardage.

1979 voit la réussite de l'équipe de Royan au challenge régional à Niort, puis l'année suivante la même équipe décroche une honorable place de 6ème au congrès national, à Versailles. Devancée par l'équipe de LAGORD qui finit première féminine. 

L'ensemble des sections assure régulièrement des cours, la réforme de 1977 suivie de ses arrêtés de 1980 étant bien en place. 

En 1982 pour la première fois, un stand de l'amicale est présenté pendant les 10 jours de la Foire Exposition de La Rochelle. Une ambulance agréée est équipée par la section de Laleu-La Pallice ce qui fait franchir un pas de plus à notre association dans le sérieux et la qualité de ses interventions. Il faut noter également le côté très formateur pour les secouristes d’appréhender en plus de l’action de premiers secours, celle du transport des blessés jusqu’à l’Hôpital et ainsi avoir une vision plus globale du secours à victime. L’action de la famille SARLANDIE n’est pas étrangère à cet aspect des choses.  La formation des moniteurs va bon train avec des stages pilotés par Mme JAMOT et la Fédération.

1984 voit la reconnaissance officielle par un arrêté préfectoral d'agrément à l'enseignement et à la pratique du secourisme. Et c'est une association en pleine maturité que le Dr GUIBERT transmet, en 1985, au Dr DUPUICH, nouveau président.

Le progrès est un bien, mais il doit être géré, compris et partagé par tous. C'est la leçon que nous retirerons des années 1987/1988 qui voient la dotation de l’ADPC 17 en moyens professionnels de radiocommunication mais avec quelques discutions quant à son financement.  

Confié à Monsieur BEAUFRERE et à Monsieur SARLANDIE, l’enseignement est réorganisé, structuré à l’intérieur de l’ADPC 17 et devient de plus en plus efficace. On ne compte pas le temps passé par ces deux personnes dévouées à la cause de l’enseignement des premiers secours. Les anciens moniteurs bénéficient de leurs conseils lors des recyclages, les nouveaux sont formés avec rigueur et précision. 

L'enseignement du geste qui sauve dans les écoles par les sections de L'île de Ré, Laleu, Surgères, Royan, ..... se développe. 

L’ADPC 17 est première par le nombre de » BNS » formés dans le département chaque année. 

Une présence des secouristes sur l’Aire de repos de l’Autoroute A10 à St Leger commence lors de l’ " opération fatigue " et se continue depuis les week-end de grand départ.

En 1989, la fédération a défini le concept d’Equipe ELSA (Equipes locales de secours d’appoint) et Gil ARQUE ayant bénéficié à la Sécurité Civile de Brignoles de la formation de Chef de Section de Sauvetage déblaiement, les éléments sont réunis pour organiser l’intervention de l’ADPC 17 en cas de catastrophe. Une convention est signée avec la Préfecture de Charente Maritime pour la mise à disposition de 11 équipes ELSA dans le département, l’association finance l’achat de matériel de sauvetage, d’éclairage et de manœuvre de force et des stages d’Equipiers sauvetage déblaiement sont organisés tous les ans. Une équipe de détection localisation de personnes ensevelies est alors créée avec le seul Géo-Stéréophone du département.

Ce travail de qualité permet un retour de relations avec nos amis sapeurs-pompiers, formés par l’ADPC 17 au Sauvetage déblaiement et des secouristes de l’ADPC 17 vont se former au secours routier chez les Pompiers. A La Rochelle, les équipiers SD sont intégrés lors de manœuvres sapeurs-pompiers. Autour de Gil ARQUE une solide équipe se constitue. 

En 1991, le BNS disparaît et l’Attestation de Formation aux premiers secours (AFPS) fait son apparition : cela révolutionne le monde du secourisme. Et le travail de Monsieur SARLANDIE est important afin de diffuser l’information aux moniteurs du département. 

En 1992, avec le rassemblement des grands voiliers à Bordeaux, avec les Francofolies à La Rochelle et avec le Marathon de La Rochelle, l’ADPC commence à couvrir de grandes manifestations en mobilisant un nombre important de secouristes et les moyens de plusieurs sections, le tout coordonné par le bureau départemental de l’ADPC 17. Ceci contraste avec les habitudes plutôt individualistes des sections jusque là. 

Les états généraux de la sécurité civile voient une participation active de l’ADPC 17, mais y a t’il eu des résultats ? ? ? ? 

1992 est aussi l’occasion pour l’ADPC 17 de célébrer à Laleu les 30 ans de l’association avec un certain nombre de médailles de la Fédération remises à cette occasion. Le Docteur DUPUICH est appelé vers d’autres horizons professionnels aussi c’est le Docteur L’EMPEREUR qui lui succède à la Présidence. Pris par ses obligations professionnelles, le Docteur L’EMPEREUR ne peut continuer la tâche de Président.

Aussi en 1993, c’est Madame Christiane CHAURREAU, Présidente de la section de Pons et fille du fondateur du secourisme dans le secteur de Saintes/Pons, M CHAUVET, qui assume désormais cette lourde tâche.

 A ces côtés, le trésorier départemental, Claude TAFORIN fait adopté le nouveau plan comptable (avec quelques grincements de dents). Une banque unique est choisie et l’ensemble des trésoriers de sections participe activement à cette restructuration devenue indispensable. Pour plus de transparence, un puis deux vérificateurs sont élus.   

En 1993, le carambolage de Mirambeau remet en cause la place des secouristes dans des situations de catastrophe. Une commission des Opérations de Secours est alors créée. Avec des personnalités diverses, comme le Docteur DAVIGNON, Claude VICTOR, Gil ARQUE, Philippe FOUCHER, Philippe LEMIERE, Florence VILLAIN, Michel LANGLAIS. Cette commission travaille à une organisation de l’association pour permettre une bonne intégration de ses moyens en complément des secours publics en cas de catastrophe : C’est ainsi qu’est née en 1994 la chaîne des impliqués et notre Plan d’Intervention. Présentés au Préfet en Juin 1994, mis en application lors d’exercice ils sont officiellement intégrés au Plan ORSEC du département en 1996. 

11 Août 1996 : Le chalutier l’Essor chavire lors des fêtes de la mer à La Côtinière. L’ADPC 17 déploie efficacement ses moyens aux côtés des pouvoirs publics, dès la première heure et tout au long de ce difficile événement. Il restera gravé dans les mémoires de beaucoup de membres de l’association. Cette dernière est reconnue pour la qualité de son travail. Dans l’année qui suivit, Monsieur le Préfet traduisait cette confiance des pouvoirs publics par l’autorisation de doter nos véhicules de feux bleus. 


1997 Le développement de nos grands postes de secours fait qu’en 1997, toutes les grandes manifestations du département sont couvertes par les secouristes de l’ADPC 17 : Même des manifestations ponctuelles comme l’arrivée du  tour de France à Marennes nous est confiée

Toutes ces activitées ont permis à l'association, de part la technicité de ses secouristes,  l'équipement de ses sections et  le sérieux dont ses adhérents font preuve, de garder une place prépondérante dans le dispositif de secours de Charente maritime.

Notre association a du faire face à « La tempête du siècle » de décembre 1999 c’est ce qui va être l’élément déclencheur de ce renouveau.

Pendant plus de 30 jours, les équipes de secouristes bénévoles ont apporté aide et soutien aux populations du département, et là nous avons pris l’ampleur de ce qu’était le bénévolat, il nous manquait le matériel nécessaire pour aider : tronçonneuses, vêtements de pluie, équipement de protection individuels, harnais, cordages, etc …… Il a fallut revoir nos équipements,.

Pour commencer et concrétiser ce changement, le chef de section «  Laleu La Pallice » de cette époque va demander au conseil d’administration le changement de nom de sa section en  « La Rochelle Laleu » car pour pouvoir être connu, il fallait être reconnu et bien que faisant partie de La Rochelle, nous n’en avions pas le nom et cela posait des problèmes de reconnaissance.

Juin 1999, Ronald BOCHIN, part aider les réfugiés du KOSOVO dans un camp en Macédoine avec notre Fédération, cela a été une expérience importante et pleine de souvenirs. Un autre secouriste  partira en Albanie pour acheminer un convoi de véhicules afin d’aider les réfugiés.

2000, La création d’une équipe « EIS » Equipe Intervention Spécialisée au sein de la section, permet à cette dernière d’acquérir du matériel opérationnel (tronçonneuses, moto pompe, nettoyeur H.P etc..) ainsi qu’un véhicule d’intervention (offert par la GMF) suite aux nombreux efforts, lors de la tempête de décembre 99.

Devant l’ampleur que prend notre association pour l’aide aux personnes, nos secouristes se forment aux techniques de catastrophes pour participer aux  opérations de secours de plus en plus nombreuses liées aux conditions climatiques sans cessent en constante évolution. 

2003 : Assistance dans le Gard, les inondations importantes dans le secteur ont fait que de nombreux centres d’accueils ont été mis en place, nous avons assisté les sinistrés pour un  retour à la normal : pompage, tronçonnage, prise en charge socio-psychologique fait  qu’a cet instant, nous savons pourquoi nous somme bénévoles.

Tremblement de terre en Algérie (Annie RAYE section de La Rochelle Centre)

Usine AZF à Toulouse…

janvier 2005 :Ronald BOCHIN, Carl COLIN, Sébastien GRATADOUX iront pendant 15 jours en ASIE à PHUKET suite au terrible TSUNAMI du 26 décembre 2004.

Après l’arrêt de la Présidence de Madame CHAURREAU Christiane,  l’ADPC 17 est reprise par Mme Alix pour 10 mois et  laissera la place à Monsieur Jean Claude HERBSTER élu à l’Assemblée Générale en 2003.

Notre association est de toutes les opérations où on a besoin d’elle et fait honneur à leur appartenance.

Des formations « socio-psychologique » sont mises en places pour les équipiers afin d’aborder les victimes sur les plans de secours. Des équipes ESAH sont mise en place (Equipe de Soutien et d’Aide Humanitaire)

En 2004, le Président Jean-Claude HERBSTER prend contact avec le nouveau Directeur du SDIS, le Colonel PEUCH, ce dernier prend acte de nos remarques et  nous trouvons en lui une personne ouverte à notre association. Une ambulance réformée du SDIS, fait l’objet d’un don à la section de  La Rochelle Laleu démontrant ainsi notre implication dans la chaîne des secours.

L’association est demandée et participe aux  postes nationaux « fêtes de Bayonne, festival inter celtiques de Lorient, les 24h du Mans etc…)

Au niveau Départemental du matériel est acheté pour palier au manque des dernières années permettant ainsi à l’ADPC17 de se positionner sur le plan  opérationnel.

En septembre 2006, nos efforts sont couronnés de succès par notre agrément de sécurité civile, suite à la toute nouvelle Loi de réforme de la Sécurité Civile en date du 13 août 2004, qui reconnaît officiellement l’intégration pleine et entière de l’ADPC17 au sein des structures de secours dans le Département par la délivrance d’un agrément annuel donné à notre Fédération.

En effet, maintenant toutes les associations de secourisme, doivent posséder un agrément National pour pouvoir exister et intervenir. Cette nouvelle réglementation assainie les associations qui voyaient le jour sans aucun contrôle de l’état. Le 30 aout 2009, notre Fédération a été la 1ère à recevoir l’agrément du Ministère de l’Intérieur lors de notre congrès en 2007 à Mérignac (33) des propres mains du Directeur de la Sécurité Civile. Cela démontre à tous la place que prend la Protection Civile au sein des Associations de Sécurité Civile.

Le nouveau Référentiel National sur les DPS voit le jour en décembre 2006, pour être mis en application en janvier 2007.

En 2007, l’association est intégrée dans « le conseil de sécurité Civile au niveau Départemental » et fait partie intégrante des instances participantes à toutes mesures de sécurité pour le Département.

Nous ne sommes plus dans le flou, ce référentiel, met en exergue les bases d’une réglementation pour les Dispositifs Prévisionnel de Secours (Postes de Secours) il en définit les nouvelles règles propres à toutes les associations de secourismes agréées Sécurité Civile.

A la suite l’AFCPSAM et le CFAPSE disparaissent, pour laisser la place au PSE1 et PSE2, le secourisme devient plus qualifiant pour les secouristes qui se voient ramenés à un  niveau proche des professionnels.

Mars 2007, Ronald BOCHIN est élu Président Départemental et laisse sa place comme responsable Opérationnel à Sébastien GRATADOUX, responsable de l’Antenne St Jean d’Angely/ Saintes et qui a été son adjoint opérationnel.

Achats de nouvelles tenues pour être en conformité, achats de nouveaux matériels pour les DPS et formations, font que l’investissement en temps et moyens en a démoralisé certains.

Compte tenu des faits énoncés, certaines antennes ont fusionnées pour ne faire qu’une entité plus importante pour pouvoir répondre aux sollicitations toujours plus nombreuses des pouvoirs publics.

La solution s’est imposée, se regrouper pour être plus puissant. Le projet de création de districts au sein du département à germer doucement, et devant la fusion des antennes entre elles, cela est devenue une évidence.  La mise en place de trois districts serait une avancée calquée sur le fonctionnement des SP. Trois lots opérationnels d’intervention seraient disposés dans ces groupements pour être acheminé plus rapidement sur la zone en cas de demande des pouvoirs publics.

L’année 2007, est propice à la mise en place de nouveaux agréments au sein de la Fédération, délivré par le Ministère de l’Intérieur,

Types :

  • A1 (opérations de secours à personnes et de sauvetage)
  • A2 (recherche cynophile)
  • A3 (secours nautique)
  • B (soutien aux populations sinistrées)
  • C (encadrement des bénévoles lors des actions de soutien aux  populations sinistrées)
  • D (dispositif  prévisionnels de secours)

Ces agréments permettent de mettre en place dans le Département, des conventions avec les autorités et les entités comme le SAMU, le SDIS.

La première est une convention de transports sanitaires, en effet la nouvelle loi sur la sécurité civile et principalement son article 37, permet aux associations agrées de sécurité civile de pouvoir sous certaines conditions, de transporter des victimes d’un poste de secours vers l’hôpital, sur demande du SAMU.

Année 2008, la convention sur les transports sanitaires est enfin signée avec le SDIS et l’hôpital, cela nous permet de faire des transports sanitaires sur les DPS, avec 4 PSE2 à bord, conducteur possédant le permis ambulance et nous voilà en conformité avec la réglementation. Profitant de notre bonne santé au niveau trésorerie (qui est lié à l’investissement de nos bénévoles sur les DPS et formations), nous avons acquis plusieurs véhicules au sein des districts, 2 VPSP, VL monospaces.

La direction que prend notre association va dans le sens du soutien aux populations dans le respect de notre agrément de type B, en effet, dans un contexte difficile ou de plus en plus nous devons faire face à des catastrophes, des dérèglements climatiques, nos concitoyens doivent faire face à tous ces bouleversements qui bien souvent obligent les pouvoirs publics à accueillir ces personnes dans des centres d’accueils et d’hébergements. C’est là que nous nous positionnons pour tenir les structures d’accueils, c’est également ce que font depuis quelques années nos bénévoles en tenant des centres d’accueil lors de période de grand froid ou les SDF trouvent une bonne soupe chaude et un hébergement à l’abri du froid.

C’est donc dans ce sens que s’organise au sein de notre association des équipes formées au soutien socio-psychologiques permettant de prendre en charge les personnes ayant subit les affres de la désolation suite à ces catastrophes qui arrive de plus en plus souvent.

Tout cela induit en amont de prévoir et de s’organiser, car ce n’est pas au moment où l’on doit intervenir que l’on constate qu’il nous manque du matériel ou que rien n’est prévu pour ce type de catastrophes…

L’Historique est retracé par la mémoire de nos anciens, et plus particulièrement par le récit de Michel LANGLAIS, qui a œuvré pour l’ADPC17. Veuillez faire preuve de clémence, si l’on a oublié certaines personnes ou omis des actions effectuées. Ce récit permet à tous d’avoir une mémoire de l’activité de notre association depuis son début. Ils ne nous restent plus qu’a continuer dans cette voie et avoir pour objectif « toujours plus de bénévoles.. »

 

LES PRESIDENTS SUCCESSIF DE L’ADPC17

de 1962 à 1985 - Nos présidents depuis plus de 50ans de 1985 à nos jours - Nos présidents depuis plus de 50ans

 

 

 

1962/1963  M.RAISON

1963/1966  M.RIOU

1966/1973  Capitaine PRODEAUX

1973/1975  Commandant CALATAYUD

1975/1985  Docteur GUIBERT 

 

...

 


1985/1992  Docteur DUPUICH

1992/1993  Docteur L’EMPEREUR

1993/2003  Mme CHAURREAU

2003/2004 Mme Dominique ALIX

2004/2006 Jean Claude HERBSTER

2006/2009 Ronald BOCHIN

2009/2011 Jean Claude HERBSTER

2011/2013 Christiane CHAURREAU


2013/ .... Serge BOURDIER-HEMERET



 

 

Connexion

Antennes du 17

 

Facebook